Vous souhaitez expérimenter une manière de suivre le Christ aujourd'hui? Tout en gardant votre activité professionnelle ou estudiantine, venez partager notre vie de communauté. Les Ursulines présentent près de 400 ans de patrimoine religieux. Découvrez un véritable trésor. Les sœurs de Ste-Ursule sont en Afrique. Leur message annuel nous fait partager un quotidien peu monotone.
Inciter à toute sorte de vertus

A Genève, Sr Béatrice va à la rencontre de tout-un-chacun

Inciter à toute sorte de vertus, c'est chaque fois que…

  • quelqu'un t'accueille avec tes questions, tes réponses…
  • quelqu'un t'accepte comme tu es avec tes qualités, tes faiblesses…
  • quelqu'un t'amène à toi, à Dieu si tu le veux bien…
  • quelqu'un t'accompagne sur un bout de route que tu continueras en sachant que l'Amour est aussi pour toi

À méditer

Une réflexion de Isabelle Wienand, professeur de philosophie.

Fleur

Sr Josiane est animatrice à Formule Jeunes, secteur de l'Eglise catholique de Fribourg au service des jeunes

Sœur Josiane avec les jeunes

Le texte d'Evangile qui éclaire et guide ma mission d'animatrice auprès des jeunes, est celui des Disciples d'Emmaüs (Luc 24, 13-35). Les deux disciples quittent Jérusalem et rentrent chez eux, brisés par la mort du Christ. Ils partagent entre eux leur déception, leur découragement lorsqu'ils sont rejoints par un compagnon de route qu'ils ne reconnaissent pas: Jésus. Ce dernier les questionne, les écoute exprimer leur tristesse et leur doute. Puis, Il s'exprime. Sa parole est une parole de proximité, de consolation, d'encouragement qui permet aux deux disciples de retrouver confiance en eux, en Dieu avant de repartir sur la route pour témoigner de la Résurrection du Christ.

Ma présence auprès des jeunes, je la conçois comme cette proposition de Jésus aux Disciples d'Emmaüs: faire route avec eux, les écouter, les questionner, les consoler, les inviter à rejoindre la source de la Vie qui coule au fond d'eux-mêmes. Et puis, les laisser repartir.

«Va, Je t'envoie!» Cette mission d'accompagner les jeunes, reçue du Christ et de la Congrégation, est belle. Quelle joie, lorsqu'un jeune se remet debout et s'en va le cœur libéré d'un fardeau! Cependant, elle n'est pas toujours facile. Elle est exigeante, dépouillante et suppose de ma part un ressourcement continuel auprès du Christ dans la prière et la vie communautaire pour oser rejoindre les jeunes et frapper à la porte de leur cœur.


 

Sr Marie-Bosco est accompagnatrice spirituelle 

Contemplons avec notre fondatrice, Anne de Xainctonge, comment Jésus accompagne le cheminement d’une femme, sachant qu’en Luc la femme est aussi représentative de la communauté chrétienne (Luc 13, 10-20)

Jésus  voit et regarde cette femme courbée, accablée par le fardeau qui pèse sur elle et la rend infirme. Cette femme/communauté est dans l'incapacité absolue de se redresser, tant le pouvoir des gardiens de la synagogue est puissant.

Jésus lui adresse une Parole de relèvement. Aussitôt, elle se redresse dans la force intérieure de sa dignité. Puis il pose sa main sur elle en un geste de bienveillance. Il fait naître en elle l'élan de la vie nouvelle, avec les fruits qui ont un parfum de libération: reconnaissance, confiance en soi. Attitude d'espérance à toute épreuve et toutes les vertus évangéliques que suscite l'amour inconditionnel. Aujourd'hui, on parle d'une pastorale d'engendrement. L'accent est mis sur la qualité relationnelle, calquée sur la manière de faire du Christ. Cette pédagogie réveille et fait surgir ce qui sommeille au cœur de chacun. Dans l'accompagnement spirituel, individuel ou de groupe, j’aime me laisser transformer par les attitudes de Jésus.

Dans nos lieux d'écoute, de nombreux témoignages mettent en lumière les fruits d’une relation fondée sur la Parole reçue et donnée, partagée dans l'écoute mutuelle et la bienveillance.

Une octogénaire, échappée d'un EMS par désespoir, sonne à la porte. Je l’accueil, je l’écoute longuement, j’entends son désarroi lié à sa solitude extrême. Ayant trouvé une oreille fraternelle, son visage s’éclaire. Puis soudain, elle se redresse et me dit avec énergie : «Eh bien, maintenant, je peux repartir, je sais que j'existe.»

Une jeune femme, brisée par des échecs relationnels successifs, complètement désespérée, demande un accompagnement. Elle désire s’en sortir, comprendre ce qui se passe dans sa vie brisée, se réorienter. Au fil des mois, cette femme revient à la vie. Dans sa reconnaissance, elle découvre un autre visage de Dieu et renoue avec la Foi de son baptême.

Anne de Xainctonge, éducatrice de la Foi, a choisi de se conformer à «Jésus conversant avec les hommes» et se fait proche de chacun. D'où sa fécondité internationale, depuis quatre siècles.